Rues fermées à la circulation autour du CNA lors de la fin de semaine des courses d'Ottawa

Qilaut veut dire tambour en inuktitut, et signifie également « instrument du ciel ». Le son du qilaut résonne dans mon corps et éveille mon âme à la danse. Quand j’entends le tambour, il me rappelle de vivre le moment présent. Quand je frappe le tambour, mon corps s’harmonise tout naturellement avec ma respiration, l’énergie de l’espace et les pensées qui m’apaisent. Je suis souvent en phase avec la présence spirituelle de nos ancêtres, que je vénère. Ils sont les véritables survivants, ceux qui ont tant persévéré dans la vie qu’ils m’ont donné la chance de vivre aujourd’hui. Ils circulent dans mon sang et me rappellent de célébrer la vie en dansant et en chantant tandis que je poursuis ma route. Quand je danse, j’embrasse aussi l’esprit des êtres chers qui m’ont marquée et ne sont plus. La qilaujaq (danse du tambour) nous permet de nous retrouver dans notre paradis commun, là où les esprits peuvent se rencontrer. Danser sur la terre, entourée des eaux arctiques, des fleurs d’été et du ciel sublime, m’a donné l’impression de me reconnecter avec moi-même, en tant que femme et mère, ainsi qu’avec mon parcours d’Inuk du Nunavik et du Nunavut. Cette expérience a magnifié l’essence même de l’endroit d’où je viens et de la personne que je suis aujourd’hui. Nakurmiik (merci)!

Rue Ippialuk, Kuujjuaq, Nunavik (Nord-du-Québec)
Aulatsivik, Iqaluit, Nunavut
Rue Road to Nowhere, Iqaluit, Nunavut

 


Crédits

Danseuse : Sylvia Cloutier
Caméra :  Vincent Desrosiers/VDOpro.ca
Ed Maruyama 

Images aériennes : Samuel Lagacé/ Tumiit Media Inc. 
Conception sonore : Antoine Bédard
Montage :  VDOpro.ca
Voix : Sylvia Cloutier

Un grand merci à :
Canadian North
David Serkoak
Michel Johnson 
Marcus Chislett
Madeleine Allakariallak
Parul Bahuguna
mes garçons Mister et Inuapik
et ma mère Siila

Dédié avec reconnaissance à Phanuelie Palluq 1971-2008