| Aydin Matlabi
La harpiste bionique

Alex Tibbits

Née en Californie et basée à Montréal, Alex Tibbitts est une harpiste bionique, au sens propre du terme. Après une formation classique, elle se consacre à de nouvelles formes de gestuelle et d'amplifications numériques de la harpe. Grâce à un traitement en temps réel pendant ses performances, elle rejoint son instrument dans une danse symbiotique. Une image rendue encore plus pertinente par le fait que la moitié de son corps contient effectivement du métal.

Tibbitts est titulaire d'une maîtrise en interprétation ainsi que d'un diplôme en répertoire d'orchestre de l'Université de Montréal. Elle est membre du Centre interdisciplinaire de recherche en musique, médias et technologie (CIRMMT) depuis 2016. Elle est l'un des membres fondateurs de d'Ensemble ILÉA, un ensemble d'improvisation électroacoustique et a participé à l'écriture de pusieurs articles universitaires consacrés à son domaine de recherche, tels que "Gestural Control of Augmented Instrumental Performance: A  Case Study of the Concert Harp" (2018).

C'est en 2020, à l'occasion de MUTEK Montréal qu'Alex Tibbitts dévoile la harpiste bionique au grand public. Elle a été artiste résident au Avatar Arts Center de Québec en collaboration avec le Festival MUTEK.

Conçue en collaboration avec John Sullivan, chercheur en technologie musicale et candidat au doctorat à l'Université McGill, la harpe de concert augmentée de Tibbitts se prête à une exploration musicale enrichissante et permet d'offrir des performances très physiques et visuellement captivantes.

La harpiste bionique est une membre fondatrice du groupe EDM avant-gardiste Porto Porto ! -basé à Montréal et mise en vedette en 2020 aux festivals MUTEK (numériques) de Mexico et du Japon.

Menu